FENOUILLET KARATE CLUB

Karaté Enfants

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 

Le karaté fut longtemps destiné exclusivement aux adultes. Technique de combat très riche où prime la recherche de l’efficacité, il semblait bien mal venu de  l’enseigner aux plus jeunes…Il suffit de les regarder dans une cour de récréation  pour s’apercevoir que les enfants sont naturellement attirés par notre art.

 

DSC 0699

 
 

Le karaté comme outil pédagogique Pour répondre à cette forte demande, l’enseignement du karaté a été adapté aux enfants dès 4 ans (cours Baby karaté). On ne donne plus un coup de pied dans le but de défaire un adversaire mais pour développer le sens de l’équilibre, la précision gestuelle et la maîtrise de son corps dans l’espace. Le karaté se révèle alors un formidable outil pédagogique qui va contribuer au développement harmonieux de l’enfant.

Qu’apporte le karaté aux enfants Sur le plan physique, les techniques du karaté développent la synchronisation, la coordination, la souplesse, l’équilibre. Dans les katas, on découvre les notions de latéralité, de rythme, on y apprend à gérer sa respiration en fonction de l’effort. Le travail avec partenaire amène la notion de distance, on développe ici le contrôle de ses gestes, le sens de l’observation, on améliore ses réflexes etc.…
Sur le plan physique, les plus timides prendront confiance, les plus virulents apprendront à mieux se maîtriser. Tous découvriront le goût de l’effort. Grâce à des objectifs à court terme (demi ceinture), l’enfant matérialise sa progression et voit son travail récompensé. Ceci l’encourage à poursuivre et peut contribuer à ce qu’il fasse de même dans les autres domaines. Dans le même ordre d’idées, les valeurs morales inculquées (politesse, respect des anciens etc.…) doivent suivre l’enfant au-delà des tatami…

LES BÉNÉFICES DE LA PRATIQUE DU KARATÉ EN MILIEU SCOLAIRE Les enfants d’âge primaire font preuve parfois d’une grande agressivité qui s’exprime le plus souvent par des actes de violence verbale ou physique, notamment des bagarres dans la cour de récréation pour des motifs qui apparaissent aux adultes comme futiles.

Ces comportements sont liés au stade de développement socio-affectif où ils se situent. Ils sont le moyen de répondre à ce qui leur semble être une agression. Fondées ou non, ces réactions traduisent une tendance naturelle de l’enfant à l’affrontement physique comme moyen de se situer socialement.

 

- Démonstration juin 2014

 

 

 Kion enfants 2017